Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré la croissance économique, la pauvreté ne s'est pas réduite en Suisse, a fait remarquer lundi Caritas Suisse. Le principe qui veut que lorsque l'économie va, tout va, ne semble plus fonctionner, selon l'organisation caritative.

"Nous devons nous positionner à nouveau pour le principe classique d'une économie de marché sociale", a déclaré Hugo Fasel, le directeur de Caritas Suisse. "La paix sociale, dont la croissance économique a profité, n'est manifestement plus valable", a-t-il ajouté.

Les récentes déclarations de dirigeants d'organisations patronales montrent un "dangereux" développement, a noté l'ancien conseiller national fribourgeois (PCS), faisant référence aux propos du directeur de l'Union patronale suisse.

Début avril, Vincent Vogt avait estimé que les salaires minimaux sont inutiles sur le plan social. En cas de besoin, lorsque le salaire ne permet pas de vivre, l'aide sociale peut faire le joint, selon M. Vogt. "Cette position est fatale", accuse Hugo Fasel.

ATS