Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice sud-africaine a décidé lundi de reporter à la mi-juin la procédure visant à définir la peine d'Oscar Pistorius. Le champion paralympique a été reconnu coupable en appel du meurtre de sa compagne en 2013.

Dans le droit sud-africain, la justice prononce d'abord le verdict et ensuite seulement la peine du condamné. "L'affaire est reportée au 13 juin. Les débats se tiendront jusqu'au 17 juin", a déclaré le juge Audrey Ledwaba, lors d'une brève audience à la Haute Cour à Pretoria.

"Vous avez compris?", a-t-il demandé à Oscar Pistorius, vêtu d'un costume sombre sur chemise blanche. "Oui", a répondu l'ancien athlète, dont le crime a été requalifié en appel en meurtre, au mois de décembre.

En première instance, il avait écopé de cinq ans de prison pour "homicide involontaire". Il attend désormais d'être fixé sur sa peine pour meurtre, un crime passible d'au moins 15 ans de prison.

Bracelet électronique

Oscar Pistorius, qui a passé un an derrière les barreaux, vit actuellement en résidence surveillée chez son oncle, Arnold Pistorius, à Pretoria. Il est soumis au port d'un bracelet électronique.

Le jeune homme aujourd'hui âgé de 29 ans avait abattu sa petite amie Reeva Steenkamp, chez lui à Pretoria en février 2013. Il a toujours plaidé l'avoir prise pour un voleur.

Surnommé Blade Runner en raison de ses prothèses en carbone, il avait acquis une stature internationale en s'alignant parmi les valides aux jeux Olympiques de Londres en 2012.

ATS