Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'image primée a été prise l'an dernier pendant les affrontements entre les forces de sécurité et des opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro.

KEYSTONE/EPA WORLD PRESS PHOTO/RONALDO SCHEMIDT / AFP / HANDOUT

(sda-ats)

Le photographe de l'AFP Ronaldo Schemidt a remporté jeudi le prix de la photo de l'année au World Press Photo 2018. Il a été récompensé pour une image spectaculaire prise pendant des émeutes à Caracas et qui, pour les jurés, symbolise un pays "qui brûle".

L'image qui a reçu cette récompense, la plus élevée des prestigieux prix World Press Photo, a été prise l'an dernier pendant les affrontements entre les forces de sécurité et des opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro. Les jurés ont expliqué l'avoir choisie parce qu'elle "déclenche une émotion instantanée".

Basé au Mexique, Ronaldo Schemidt avait été envoyé au Venezuela, pays dont il est originaire, pour couvrir les troubles au printemps 2017. Le 3 mai, il a vu des protestataires s'en prendre à une moto de la Garde nationale dont le réservoir a soudainement explosé au visage de José Victor Salazar Balza, un manifestant de 28 ans.

"J'ai réagi par réflexe"

"J'ai senti le feu dans mon dos et j'ai réagi par réflexe: je me suis mis à prendre des photos sans savoir ce que je photographiais. Ce n'est qu'au bout de quelques secondes que je me suis aperçu qu'il y avait quelqu'un qui brûlait", a raconté Ronaldo Schemidt.

La photo primée montre le manifestant, qui porte un masque à gaz, en train de courir, le corps enveloppé par les flammes. Le jeune homme a subi de graves brûlures, mais il a survécu.

"Sur le moment, je n'ai pas pensé que j'allais gagner un prix avec ça", a poursuivi le photographe. "J'étais vraiment choqué par ce que je voyais. Je n'avais jamais assisté à quelque chose d'aussi violent". "C'est un reflet de ce qui se passait alors au Venezuela. Et maintenant c'est encore pire", a-t-il ajouté.

Le prix a été remis jeudi lors d'une cérémonie à Amsterdam.La photo de Ronaldo Schemidt a aussi obtenu le premier prix dans la catégorie "Spot News" du World Press Photo, dont le jury a examiné cette année quelque 73'000 images envoyées par 4548 photographes dans 125 pays.

Autres photographes récompensés

Deux autres photographes travaillant pour l'AFP, Oliver Scarff et Juan Barreto, ont été récompensés jeudi par le World Press Photo.

Oliver Scarff, photographe libre basé à Londres, a reçu le premier prix dans la catégorie Sport pour une image en noir et blanc prise pendant un match de football à Ashbourne, en Angleterre. Quant à Juan Barreto, basé à Caracas, il s'est vu remettre le troisième prix dans la catégorie "Spot News" pour des images prises également pendant les troubles au Venezuela.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS