Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président de la commune de Corippo (TI) et les deux conseillères municipales ont jeté l'éponge (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY

(sda-ats)

La plus petite commune de Suisse, Corippo (TI), doit se débrouiller sans exécutif. Le président et les deux conseillères municipales ont démissionné. Un administrateur a été nommé pour ce hameau du Val Verzasca.

Clarina Scettrini, ex-conseillère municipale est "ravie" d'avoir pris cette décision, a-t-elle dit samedi à l'ats, confirmant l'information de plusieurs médias. La conseillère Pia Scettrini et le syndic Claudio Scettrini ont également démissionné. Au total, l'exécutif de Corippo ne compte que trois personnes.

Selon les médias tessinois, la charge de travail du président et l'âge avancé des deux conseillères ont pesé dans la balance. Clarina Scettrini n'a pas souhaité confirmer ou démentir ces informations.

Un administrateur a été envoyé à Corippo par le gouvernement cantonal. Il a confié à Vittorio Scettrini, habitant de Tenero (TI), tous les dossiers de la mini-commune.

Fusion

Selon les statistiques de la Confédération, seules 13 personnes habitent dans le hameau tessinois. Bister (VS) se place deuxième et compte 31 personnes. Le hameau aurait dû rejoindre la commune de Verzasca dans le cadre d'une fusion de communes. Mais ce projet a toujours été retardé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS