Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des employés de la Régie fédérale des alcools ont sauvé de la destruction quelques-uns des plus beaux alambics de Suisse. Ces près de 160 pièces seront mises en valeur par le canton du Jura à qui la Régie fédérale a décidé de les attribuer.

Ces employés fédéraux ont désobéi à la Constitution qui donnait mandat à la Régie fédérale des alcools de détruire les alambics. Des années 1930 aux années 1990, la Régie fédérale a ainsi acquis près de 30'000 appareils à distiller dans toute la Suisse. Aujourd'hui, les autorités se félicitent de "l'initiative personnelle de certains employés", comme l'écrit la Régie fédérale vendredi.

Le canton du Jura s'est profilé en la matière non seulement en obtenant l'AOC pour sa damassine, mais encore en organisant depuis plusieurs années le Forum romand des eaux-de-vie à Courtemelon. Il héberge en outre sur son territoire, à Delémont, le centre de profit de la Régie fédérale des alcools.

Distillerie ambulante à feu de bois

Les autorités jurassiennes se sont engagées à mettre en valeur et à promouvoir le rayonnement national de la collection d'alambics que la Régie fédérale des alcools a décidé d'attribuer pour ses 125 ans.

Une convention sera ainsi signée mardi à Delémont entre le directeur de la Régie Alexandre Schmidt et la présidente du Gouvernement jurassien Elisabeth Baume-Schneider, au moment de la remise de la collection. Une distillerie ambulante à feu de bois sera remise en action à cette occasion. Il s'agit de la plus grande pièce de la collection.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS