Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Copenhague - La police a déjoué mercredi un attentat qui aurait pu tourner au carnage dans les locaux du quotidien danois ayant publié en 2005 des caricatures de Mahomet. L'opération policière a mené à l'arrestation de cinq personnes probablement liées au terrorisme international.
Le directeur du Renseignement danois (PET) Jakob Scharf a estimé que ces arrestations avaient empêché une "attaque terroriste imminente du type de Bombay" en 2008 lorsque dix hommes lourdement armés avaient fait un carnage dans un hôtel de luxe.
Selon lui, les suspects comptaient "s'introduire dans le bâtiment du Jyllands-Posten à Copenhague et tuer autant de personnes que possible".
Le PET a indiqué avoir saisi "des lanières en plastique pouvant servir de menottes, un pistolet mitrailleur avec un silencieux ainsi que des munitions" au cours de perquisitions dans les appartements où se sont faites les arrestations en banlieue de Copenhague.
Surveillés depuis des mois"Nous pensons d'après nos renseignements qu'il s'agit d'un groupe de militants islamistes ayant des liens avec les réseaux terroristes internationaux", a ajouté M. Scharf. L'enquête et les arrestations - quatre au Danemark et une en Suède - ont été menées en étroite collaboration avec le Renseignement suédois (Säpo) qui surveillait depuis des mois ces individus en Suède.
D'après le PET, trois des personnes arrêtées à Copenhague vivaient en Suède et sont arrivées au Danemark dans la nuit de mardi à mercredi. Il s'agit d'un Tunisien de 44 ans, d'un Suédois d'origine libanaise de 29 ans et d'un Suédois d'origine non précisée de 30 ans.
La quatrième personne arrêtée au Danemark est un demandeur d'asile irakien, et celle interpellée à Stockholm est un Suédois d'origine tunisienne âgée de 37 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS