Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son épouse Sara (archives).

KEYSTONE/AP/DAVID KARP

(sda-ats)

La police israélienne a recommandé l'ouverture d'une procédure judiciaire à l'encontre de l'épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a rapporté dimanche la presse. Sara Netanyahu est soupçonnée de détournement de fonds publics.

La police confirme dans un communiqué avoir transmis le dossier au parquet, qui doit se prononcer sur l'ouverture ou non d'une procédure, mais elle ne dit pas quelles sont ses recommandations. Tous les grands titres de la presse israélienne assurent toutefois que les enquêteurs ont demandé une inculpation.

Sara Netanyahu est soupçonnée d'avoir eu recours à des fonds publics pour mettre un aide-soignant au service de son père malade avant sa mort, pour payer un électricien embauché hors du cadre réglementaire et pour des repas fastueux. Elle a été interrogée en décembre par la brigade financière.

"Mme Netanyahu n'a enfreint aucune loi (...) Nous sommes certains que, quand les autorités vérifieront les faits, elles verront qu'il n'y a rien", a déclaré Nir Hefez, porte-parole du chef du gouvernement.

L'enquête a été ouverte après un audit des pouvoirs publics et sur la base d'informations fournies par l'ancien majordome de la résidence officielle du Premier ministre. Celui-ci, qui accusait Mme Netanyahu de le maltraiter, a obtenu en février des dommages et intérêts pour harcèlement psychologique.

ATS