Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Durban - La police sud-africaine a tiré dimanche soir des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre plusieurs centaines d'employés de la coupe du Monde. Ils manifestaient dans un stade de Durban pour obtenir les montants promis pour leurs salaires.
La police anti-émeutes, armée de fusils à pompe et de boucliers, a pourchassé les employés, embauchés comme hôtes d'accueil. Ils réclamaient de meilleurs salaires dans le stade où venait de se dérouler le match remporté 4-0 par l'Allemagne contre l'Australie. Une femme au moins a été blessée par un tir de balle en caoutchouc, a indiqué un témoin Reuters.
"Nous avons organisé une manifestation pacifique parce que nos salaires sont inférieurs à ce à quoi nous nous attendions, et nous sommes surpris que la police se soit mise à nous charger. Ils ont tiré des gaz lacrymogènes", a rapporté l'un des manifestants, Sydney Nzoli.
La police a ensuite donné dix minutes à la foule d'environ 500 personnes pour se disperser. Elle a prévenu que les revendications salariales devaient être discutées avec les employeurs.
Selon un porte-parole de la police, les perturbations ont commencé lorsque les personnes employées pour l'organisation du match de dimanche soir ont reçu un salaire moindre que prévu. L'un des employés a indiqué que lui et ses collègues avaient reçu 190 rands (20,40 euros) pour la journée, au lieu des 425 rands (45,70) mentionnés sur les contrats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS