Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Une centaine de jeunes genevois âgés de 14 à 16 ans s'était donné rendez-vous via Facebook vendredi vers 17h30 à Meyrin pour se battre. Avertie, la police est intervenue en nombre pour éviter le déclenchement de la bagarre. Aucun mineur n'a été interpellé ni arrêté.
"Le phénomène existe depuis des années. Pensez au film "La Guerre des boutons"! Il n'y a rien de neuf", a indiqué ce mercredi à l'ATS Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise, confirmant une information du "GHI". Mais l'essor des nouvelles technologies permet une mobilisation plus rapide et plus nombreuse que par le passé. "A nous d'être plus réactif", a-t-il souligné.
Sans préciser le nombre de policiers dépêchés sur place vendredi, le porte-parole explique que, dans ce genre de situation, les forces de l'ordre sont suffisamment nombreuses pour être dissuasives. Et des inspecteurs de la brigade des mineurs sont également présents afin de reconnaître d'éventuels délinquants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS