Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police anti-terroriste indonésienne a abattu cinq militants qu'elle soupçonnait de préparer des attaques à Bali. Cette île a été le théâtre en 2002 d'un attentat qui avait fait plus de 200 morts dans une discothèque.

La police pense que les terroristes présumés prévoyaient de passer à l'action jeudi prochain, lors des parades touristiques organisées à la veille du nouvel an hindou à Bali.

Une unité d'élite de la police a mené dimanche soir un raid contre deux adresses utilisées par les terroristes présumés, l'une dans la capitale régionale Denpasar et l'autre dans un hôtel de Sanur, rapporte l'agence australienne AAP. Trois hommes ont été abattus dans la région très touristique de Sanur, et deux autres à Denpasar.

Selon des sources policières citées par AAP, les suspects ont résisté et essayé de prendre la fuite. Des armes ont été retrouvées aux deux adresses mais un porte-parole de la police de Bali n'a pas précisé s'ils disposaient de bombes.

Le procès de l'artificier présumé de l'attentat de 2002 contre une discothèque balinaise a par ailleurs débuté le mois dernier. Umar Patek, accusé d'appartenir à la Jemaah Islamiya indonésienne, liée à Al Qaïda, a été arrêté dans la ville pakistanaise d'Abbottabad, où Oussama Ben Laden a été abattu par les forces spéciales américaines.

ATS