Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de Bruxelles a interrompu mercredi soir un spectacle l'humoriste français controversé Dieudonné pour "propos xénophobes" et "incitation à la haine raciale". Elle a dressé un procès verbal, ont indiqué jeudi les autorités de la capitale belge.

Dans un premier temps, Dieudonné devait présenter son spectacle à Schaerbeek, l'une des communes de l'agglomération bruxelloise. Mais les autorités locales ont interdit sa prestation, l'humoriste étant régulièrement accusé de dérapages antisémites. Dieudonné et ses admirateurs se sont alors rabattus sur le Fiesta Bar, une salle située sur le territoire de Bruxelles.

Après avoir constaté la tenue de propos "xénophobes", les policiers ont exigé que l'exploitant interrompe le spectacle en coupant l'électricité. Les spectateurs se sont alors dispersés dans le calme.

Une procédure déjà ouverte

La police n'a pas précisé la nature exacte des propos tenus, mais elle a souligné que le procès verbal "de la police avait été transmis au parquet", qui pourra entamer des poursuites. La ville de Bruxelles étudie également les suites judiciaires à donner à cette affaire

"Le bourgmestre de Bruxelles condamne fermement le spectacle de Dieudonné et les propos tenus", a souligné son porte-parole.

La justice belge avait déjà ouvert en mars une enquête visant Dieudonné afin de voir s'il avait enfreint la législation réprimant l'incitation à la haine et le négationnisme lors d'un spectacle donné près de Liège.

ATS