Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La tombe d'Enzo Ferrari au cimetière de San Cataldo, à Modène en Italie.

KEYSTONE/AP ANSA/ELISABETTA BARACCHI

(sda-ats)

La police de Nuoro, en Sardaigne, a annoncé mardi avoir déjoué une tentative de vol des restes d'Enzo Ferrari, fondateur de l'écurie de Formule 1 et de la marque au cheval cabré. Les suspects projetaient de voler le corps "d'Il Commendatore" pour demander une rançon.

Les carabiniers italiens ont annoncé mardi l'arrestation d'une bande sarde qui projetait d'enlever sa dépouille. Basés à Orgosolo, en Sardaigne, le groupe d'une trentaine de personnes s'occupait surtout de trafic de drogue et d'armes, mais préparait également quelques coups qui se voulaient plus spectaculaires.

Parmi eux, l'enlèvement de la dépouille d'Enzo Ferrari, pour lequel certains membres de l'organisation avaient effectué des repérages au cimetière où elle repose. La bande avait prévu comment récupérer le cercueil, le cacher quelque temps et ensuite réclamer une rançon.

Quelque 300 carabiniers avec d'importants moyens ont participé mardi matin au coup de filet qui a mis fin à ce projet, ont expliqué dans la journée les carabiniers lors d'une conférence de presse.

Enzo Ferrari est mort en 1988 à l'âge de 90 ans. Il repose dans un caveau familial au cimetière de San Cataldo, à Modène, non loin de Maranello, site historique de Ferrari.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS