Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le phoque, plus grand carnivore de la Baltique, est un animal protégé en Pologne (archives).

KEYSTONE/EPA/ADAM WARZAWA

(sda-ats)

Une enquête a été ouverte en Pologne pour identifier le ou les tueurs de quatre phoques retrouvés massacrés sur les plages de la Baltique aux alentours de Gdynia, a dit jeudi la police locale. Le plus grand carnivore de la Baltique est protégé en Pologne.

"Nous enquêtons pour retrouver le ou les responsables de ces actes", a déclaré à l'AFP Krzysztof Kusmierczyk, le porte-parole de la police de Gdynia. Il s'agit certainement de massacres, commis par un être humain, entre le 26 mai et 2 juin, dans les eaux de la baie de Puck, a-t-il ajouté.

"Les deux premiers phoques ont été retrouvés liés l'un à l'autre avec une corde, avec une brique attachée au bout", a précisé M. Kusmierczyk. Le troisième a été abattu à coups d'objet contondant et le dernier avait le ventre ouvert au couteau.

Le plus grand carnivore de la Baltique est un animal protégé en Pologne. Le tueur encourt trois ans de prison.

Disparition presque totale

Il y a un siècle, il y avait environ 100'000 phoques gris dans la Baltique. Dans les années 1980 leur population était tombée à 2000-3000, pour remonter à près de 20000 aujourd'hui, principalement dans la partie septentrionale de cette mer, sur les côtes suédoises, finlandaises et estoniennes, selon des experts polonais.

Ces mammifères ont presque disparu dans la partie sud de la mer, notamment à cause de pollutions chimiques, qui ont rendu les femelles stériles, et de la chasse, interdite depuis en Pologne qui, à l'instar d'autres pays riverains de la Baltique, tente de reconstituer leur population dans ses eaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS