Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police a diffusé mardi deux nouvelles photos de l'agresseur. On y voit le quinquagénaire peu avant qu'il pénètre dans les bureaux de CSS. Il est habillé avec un anorak vert et des pantalons noirs et porte un sac noir qui ressemble à un sac poubelle (police de Schaffhouse).

KEYSTONE/POLIZEI SH

(sda-ats)

L'homme qui a blessé cinq personnes avec une tronçonneuse lundi à Schaffhouse était toujours introuvable mardi matin. La chasse à l'homme se poursuit. Un mandat d'arrêt international a été lancé contre ce marginal de 51 ans.

Un employé de l'assurance maladie CSS, grièvement blessé, est toujours hospitalisé. Ses jours ne sont pas en danger. Le deuxième employé de CSS blessé par l'homme à la tronçonneuse a pu sortir de l'hôpital, a indiqué mardi la police schaffhousoise.

Deux clients de l'assurance qui se trouvaient dans les bureaux de CSS au moment de l'agression ont subi un choc. Une cinquième personne a été légèrement blessée lors de l'intervention de la police.

Nouvelles photos

La police a diffusé mardi deux nouvelles photos de l'agresseur. On y voit le quinquagénaire peu avant qu'il pénètre dans les bureaux de CSS. Il est habillé avec un anorak vert et des pantalons noirs et porte un sac noir qui ressemble à un sac poubelle. La police suppose que la tronçonneuse était dans ce sac. L'homme porte également un sac à dos vert olive et une sacoche blanche.

L'agresseur a été condamné à deux reprises en 2014 et 2016 dans les cantons de Berne et de Lucerne pour violations de la loi sur les armes.

Mandat d'arrêt international

La chasse à l'homme se poursuit dans la région de Schaffhouse. Des policiers en uniforme et en civil participent à l'opération. Une commission spéciale a été formée et un mandat d'arrêt international a été lancé. Le Ministère public a déjà interrogé plusieurs personnes.

La police met en garde contre l'agresseur qui est probablement toujours armé. Toute personne qui apercevrait cet homme doit l'éviter et prévenir la police. Ces derniers temps, il vivait essentiellement dans la forêt. Son véhicule a été retrouvé lundi après l'agression.

ATS