Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après sa photo d'identité judiciaire le montrant les yeux hagards et mal rasé, la police a rendu publique la vidéo du contrôle routier qui a conduit à l'arrestation de la star du golf Tiger Woods.

L'Américain est accusé de conduite sous influence.

Les images filmées par la caméra placée sur le tableau de bord de la voiture du policier qui a interpellé Woods lundi matin, montre notamment les difficultés de l'ancien no 1 mondial à se tenir debout et à parler.

Dans cette vidéo, diffusée par les principales chaînes de télévision américaine, Woods tente ainsi pendant de longues minutes de nouer l'une de ses chaussures.

Voyant ses difficultés, le policier indique au joueur aux 14 titres du Grand Chelem qu'il peut rester sans chaussures.

Le policier soumet alors Tiger Woods au protocole habituel de tests en cas de soupçon de conduite sous influence: on voit ainsi le golfeur le plus célèbre de la planète tenter maladroitement de suivre le marquage au sol et on l'entend répondre difficilement et de façon incohérente aux questions du policier.

Alors que le policier lui demande s'il a compris la question "Pouvez-vous réciter l'alphabet à l'envers?", Woods répond qu'il lui a été demandé "de ne pas chanter à l'envers l'hymne américain".

Durant ces tests, réalisés à la lumière du véhicule de police, Woods s'interrompt également pour demander: "Que faisons-nous ?"

Comme indiqué dans le procès verbal de l'arrestation, publié mardi par la police de Jupiter, la ville de Floride où Woods vit, celui qui est surnommé le "Tigre" explique au policier ne pas avoir consommé d'alcool mais avoir pris des médicaments, notamment des antidouleurs.

Comparution le 5 juillet

Considéré comme l'un des meilleurs golfeurs de l'histoire, Woods, 41 ans, a été arrêté pour conduite sous influence lundi matin et a été placé en détention, avant d'être rapidement libéré.

Il avait été retrouvé endormi au volant de sa voiture, au bord d'une route à deux voies, le moteur et les phares allumés, deux pneus crevés et le pare-chocs avant endommagé.

Woods avait présenté peu après la fin de sa détention ses excuses, tout en affirmant qu'il n'était pas sous l'influence de l'alcool mais sous l'emprise d'une prescription médicamenteuse, comme confirmé ensuite par la police.

L'Américain a été opéré en avril dernier du dos pour la quatrième fois depuis 2014.

Woods, dont la carrière a été ternie par les révélations de ses infidélités et son divorce acrimonieux en 2010, a fait son retour sur le circuit professionnel du golf fin 2016 après 15 mois d'absence sur blessure, mais il a dû mettre fin rapidement à sa saison 2017 à cause de nouvelles douleurs au dos.

Il doit comparaître devant un tribunal de Palm Beach (Floride) le 5 juillet.

Il pourrait également écoper d'une sanction de la part du circuit professionnel américain (PGA).

La semaine dernière, Woods avait pourtant envoyé un rare message positif et rassurant alors qu'il enchaîne depuis trois ans les désillusions, au point de se retrouver désormais au 876e rang mondial.

"Je ne me suis plus senti aussi bien depuis des années", avait-il écrit, un mois après une quatrième opération du dos.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS