Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police italienne a lancé l'enquête en 2012 (archives).

KEYSTONE/AP ANSA/TELENEWS

(sda-ats)

La direction antimafia italienne a annoncé mardi avoir démantelé à Rome un important réseau d'extorsion et de blanchiment d'argent. Les ramifications de l'affaire remontent jusqu'à la "bande de la Magliana", organisation criminelle historique de la capitale italienne.

La police a précisé dans un communiqué avoir procédé à l'arrestation de seize personnes liées à une association mafieuse, qui pratiquaient l'usure à Rome à des taux s'échelonnant de 70% à 150% par an.

L'enquête, lancée en 2012 et baptisée "Old Cunning" ("vieux fourbe"), avait déjà conduit à l'arrestation de criminels notoires de la capitale italienne. Parmi eux figure Benedetto Stranieri, 53 ans, un sous-officier des carabiniers, devenu par la suite avocat de Nicolo Grande Acrari, chef de la Ndrangheta, la mafia calabraise, arrêté en 2015 dans le cadre d'une autre enquête.

Les ramifications de cette association d'usuriers remontent jusqu'à des proches de l'organisation criminelle de la "bande de la Magliana", qui a fait régner la terreur dans la capitale jusqu'au début des années 1990.

Parmi les victimes de ce réseau d'extorsion figurent des hommes politiques et des administrateurs locaux, ainsi que des commerçants et des particuliers en proie à de graves difficultés économiques, indique la DIA.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS