Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Ethiopien domicilié à Zurich s'est fait pincer vendredi à la douane de Genève-Aéroport avec deux valises remplies de khat. La police a saisi les 41 kilos de marchandise. L'homme, né en 1978, a admis les faits et a été remis au Ministère public.

Il venait d'Addis Abeba et avait fait escale au Caire, a indiqué samedi la police genevoise. Arrivé à Genève, il a attiré l'attention des douaniers en raison de ses deux grosses valises. La police ne précise pas si l'intéressé savait ou non que le khat est interdit en Suisse.

Cet arbuste est cultivé surtout en Afrique de l'Est et dans la péninsule arabique. Séché, il se consomme sous forme de thé ou fumé dans un mélange avec du tabac ou du cannabis. Ses feuilles fraîches se mâchent. Son usage est surtout répandu dans les zones où il pousse.

La substance provoque des hallucinations, un état d'euphorie mais aussi la perte d'appétit et de sommeil. Il peut aussi conduire à des réactions psychiques incontrôlées.

ATS