Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 200 manifestants ont été arrêtés dans le centre d'Istanbul.

KEYSTONE/AP/LEFTERIS PITARAKIS

(sda-ats)

La police turque a tiré lundi des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser une manifestation du 1er mai à Istanbul, selon des journalistes sur place. Plus de 200 personnes ont été arrêtées dans toute la ville, ont annoncé les services du gouverneur.

Les manifestants tentaient de se rendre rallier la place Taksim, lieu emblématique des mouvements de contestation en Turquie. Les autorités turques ont interdit les rassemblements sur cette place, dont la police avait barré les accès lundi.

Le groupe de manifestants dispersé, composé de divers groupes de gauche, avait dévoilé des banderoles portant des slogans contre le gouvernement, tels que "Longue vie au 1er mai, non au dictateur!".

"Un total de 207 personnes ont été arrêtées", a dit dans un communiqué le bureau du gouverneur d'Istanbul, ajoutant que la police avait confisqué une quarantaine de cocktails Molotov, 17 grenades et 176 engins pyrotechniques.

La Turquie célèbre lundi la fête du travail sous tension, deux semaines après un référendum qui a considérablement renforcé les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

Plusieurs milliers de personnes manifestaient en revanche à Bakirkoy, près de l'aéroport Atatürk sur la rive européenne d'Istanbul, pour le rassemblement du 1er mai.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS