Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Joe Jimenez, directeur général de Novartis, estime que la Suisse est bien positionnée dans la recherche (archives).

KEYSTONE/PATRICK STRAUB

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump a invité le chef de Novartis, Joe Jimenez, à investir aux Etats-Unis. Toutefois, comme il devient plus compliqué d'y obtenir des autorisations de travail, ce dernier estime que la Suisse et l'Europe deviennent plus intéressantes.

Joe Jimenez a expliqué dans une interview parue lundi dans la Berner Zeitung et dans le Landbote que le président américain avait convié l'industrie pharmaceutique à investir et à revenir aux Etats-Unis. Sans nécessairement que les entreprises ne transfèrent leur siège européen.

Il est toutefois plus difficile d'obtenir des autorisations de travail pour les étrangers aux Etats-Unis, a ajouté le patron du groupe pharmaceutique bâlois. "Le pays devient donc un site moins attractif pour les investissements", note Joe Jimenez, qui rajoute que c'est "le contraire pour la Suisse et pour l'Europe".

Novartis va cependant investir en Amérique, car il y existe des employés avec des qualifications très élevées et très spécifiques. Le groupe pharmaceutique avait annoncé en mai qu'il allait supprimer ou relocaliser sur d'autres sites jusqu'à 500 emplois dans la région bâloise d'ici à un an et demi.

Suisse bien classée

En parallèle à cette réduction d'effectif, Novartis avait annoncé vouloir créer pas moins de 350 postes sur la même durée dans le développement et la production de médicaments biotechnologiques innovants. La firme emploie 13'000 collaborateurs en Suisse et 123'000 dans le monde.

"Dans la recherche, la Suisse est bien positionnée car les conditions-cadre restent encore meilleures que dans le reste du monde", observe Joe Jimenez. La Suisse est très bien classée en matière d'impôts et de diplômés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS