Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la fin août 2011, 1'751'301 étrangers vivaient en Suisse, soit 22,3% de la population résidante permanente. Sur une année, leur nombre a augmenté de 2,9%, a annoncé lundi l'Office fédéral des migrations.

Parmi eux, 1'129'638 personnes proviennent des 27 Etats membres de l'Union européenne (UE-27) et de l'Association européenne de libre échange (AELE), qui comprend l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein. Leur nombre a augmenté de 4% par rapport à l'année précédente. Celui des ressortissants de pays non-membres de l'UE a quant à lui crû de 0,8%.

La population étrangère résidante permanente en provenance de l'UE-27/AELE a augmenté de 43'805 personnes. Le nombre des ressortissants d'Etats non-membres de l'UE/AELE a augmenté de 5050 et a atteint un total de 621'663 personnes.

La plus forte croissance est due aux ressortissants du Kosovo (+17'864), d'Allemagne (+14'395), du Portugal (+9'816), de France (+4'388) et de Grande-Bretagne (+2'365).

Kosovo indépendant

Le fait que le Kosovo est un Etat indépendant depuis le 17 février 2008 explique en grande partie l'augmentation du nombre de ses ressortissants dans cette statistique. La majorité des Kosovars établis en Suisse (des ex-citoyens serbes) s'y sont entre-temps fait enregistrer en tant que citoyens kosovars. Dans le même temps, le nombre des ressortissants serbes a diminué à peu près dans la même mesure.

Sont ainsi en diminution les ressortissants de Serbie (-19'910), mais aussi de Bosnie-Herzégovine (-1'079), de Croatie (-977), du Sri Lanka (-944) et de Turquie (-264).

Les étrangers établis en Suisse proviennent en plus grand nombre d'Italie (289'555 personnes), d'Allemagne (272'906 personnes), du Portugal (220'446 personnes), de Serbie (105'737 personnes) et de France (97'288 personnes).

ATS