Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cette prise de participation majoritaire dans "notime" permet à la fois à La Poste de se positionner sur un marché en pleine croissance et de répondre aux besoins actuels des clients citadins (image symbolique).

Keystone/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Poste est à la tête du service de coursiers à vélo "notime". Le géant jaune a pris une participation de 51% dans la start-up. Le syndicat syndicom exige des négociations sur une convention collective de travail pour mettre fin à la situation précaire des coursiers.

Cette participation majoritaire dans "notime" permet à la fois à La Poste de se positionner sur un marché en pleine croissance et de répondre aux besoins actuels des clients citadins, qui souhaitent des livraisons toujours plus rapides et flexibles, note l'ex-régie fédérale dans un communiqué jeudi. Et de relever que le nombre d'envois "Priority" en Suisse est en constante augmentation.

"Dans les villes et les agglomérations, une livraison rapide et qui plus est écologique constitue un avantage concurrentiel déterminant", souligne Dieter Bambauer, responsable de la logistique à La Poste, cité dans le communiqué. "Nous entendons façonner ce secteur d'activité en Suisse en nous plaçant en première ligne."

Une nouvelle CCT exigée

Le syndicat syndicom appelle La Poste à assumer les responsabilités sociales qui découlent de cette prise de participation majoritaire dans "notime". Elle doit s'assurer que ce segment du marché de la logistique, encore largement déréglementé, soit contrôlé, écrit-il. Le syndicat exige l'ouverture prochaine de négociations sur une convention collective de travail (CTT) pour les coursiers.

Il demande également qu'aucune tâche de PostLogistics ne soit externalisée à "notime". Ceci afin d'éviter que le géant jaune ne concurrence sa maison mère avec des entreprises non soumises à la CCT Poste, comme cette start-up fondée en décembre 2014 et ayant son siège principal à Zurich.

Syndicom mène en ce moment des négociations avec l'organisation patronale SwissMessengerLogistics sur une CCT pour les coursiers et autres services de coursiers. Cependant, "notime" a jusqu'ici refusé de telles négociations et n'a pas non plus adhéré à la faîtière. Un changement de cap doit intervenir avec sa reprise par La Poste.

Employés montés au front

En septembre dernier, de nombreux employés de "notime" protestaient à Berne contre leurs conditions d'engagement et le refus de tout dialogue de la part de la société. Ils dénonçaient l'emploi depuis 2015 par le service de livraison de plus de 400 personnes comme faux indépendants ne disposant ainsi d'aucune prestation sociale, indemnisation pour leur vélo ou assurance accident.

Suite à diverses pressions, la société a engagé ses coursiers comme salariés dès le 1er octobre. Néanmoins, les représentants du personnel, outre exiger une nouvelle CCT, déploraient aussi que les salaires horaires proposés soient "bien en dessous du niveau de la branche", que les coursiers soient soumis à une période d'essai et que les frais d'équipement soient toujours à leur charge.

Investissements inconnus

Avant de devenir actionnaire majoritaire, La Poste coopérait déjà avec le service de livraisons à travers sa plateforme informatique. Sur ce site Internet, toutes les étapes peuvent être automatisées, de la commande à la livraison de la marchandise le jour-même, en passant par la planification des courses, décrit le géant jaune.

La Poste n'investit donc pas seulement dans la logistique, mais aussi dans cette plateforme à succès, écrit-elle, précisant ne pas vouloir divulguer le montant des investissements dans "notime". De son côté, syndicom rappelle que dans le domaine de la numérisation, diverses technologies de plateformes ont montré jusqu'ici que leur modèle commercial s'accompagne de conditions de travail précaires.

Le syndicat appelle ainsi La Poste à prouver que l'innovation, et non l'exploitation, est au coeur de la numérisation et de sa démarche intégrant la plateforme informatique de "notime".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS