Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La gauche et les syndicats ont annoncé avoir récolté 120'000 signatures pour leur initiative s'opposant à l'ouverture du marché postal. Intitulé "pour une poste forte", le texte, qui doit être déposé en juin à Berne, veut ancrer le service universel dans la constitution.
"Il s'agit du seul concept crédible pour l'avenir du marché postal", a déclaré le président du Parti socialiste Christian Levrat. Pour lui, une libéralisation totale ne ferait qu'entraîner de graves problèmes comme des hausses de prix, une dégradation de l'approvisionnement en services postaux et une baisse des salaires.
"Les expériences, parfois catastrophiques, faites à l'étranger le montrent", a souligné le première secrétaire de l'Union syndicale suisse (USS) Rolf Zimmermann.
En revanche, seul le maintien d'un monopole partiel sur les lettres permettrait de financer un service public digne de ce nom. Quant à l'octroi d'une licence bancaire à La Poste, elle pourra aider à régler la problème des entreprises trop grandes pour faire faillite, de l'avis de M. Levrat.
Les initiants font valoir un "soutien populaire massif" (120'000 signatures récoltées en cinq mois) pour contrer le projet de libéralisation concocté par le Conseil fédéral. Le Conseil des Etats n'a donné son aval que de justesse (20 voix contre 19), les régions périphériques faisant bloc avec le camp rose-vert.
Quant à la commission préparatoire du National, elle a préféré suspendre ses travaux et ne les reprendra que la semaine prochaine sur la base de nouveaux scénarios. La version proposée initialement par le Conseil fédéral mise sur une libéralisation par étapes.
Une révision de la loi doit préparer les prochains changements après l'abaissement en juillet de la limite du monopole de La Poste sur les lettres de 100 à 50 grammes. Un an après l'entrée en vigueur de ce texte, le gouvernement reviendrait devant le Parlement avec l'ouverture complète du marché. Cet arrêté fédéral, comme la loi révisée auparavant, seraient soumis au référendum.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS