Toute l'actu en bref

Swisscom doit faire face au marché des services de télécommunication de plus en plus saturé (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Toujours moins de personnes se rendent au guichet postal: les points de vente de La Poste affichent un déficit de 193 millions, selon un rapport du Conseil fédéral sur les objectifs fixés aux ex-régies fédérales en 2016. Les CFF restent quant à eux trop endettés.

Le déficit de l'unité Réseau postal et vente se montait à -110 millions un an plus tôt. En un an, 645 postes équivalent plein temps ont été supprimés à la Poste, à cause de la restructuration continue du réseau des offices postaux.

Le service universel (services postaux et de paiement) a néanmoins été fourni à des prix équitables et avec la qualité requise, selon le rapport. Le géant jaune a réalisé un bénéfice en baisse de 87 millions, à 558 millions de francs, notamment à cause du recul des volumes d'envoi. Les ventes en ligne ont, à l'inverse, augmenté, avec 5,7% de colis transportés en plus.

CFF priés de réduire la dette

Malgré une augmentation du bénéfice à 381 millions de francs (246 millions en 2015), les CFF continuent d'être dans une situation financière difficile, estime le Conseil fédéral. En faisant ce constat, le gouvernement vise en particulier CFF Cargo qui a "tout juste" réalisé un résultat positif. La restructuration du secteur du trafic marchandises et le franc fort représentent un défi.

En hausse de 543 millions de francs, l'endettement net a atteint 8,8 milliards, notamment à cause de la stabilisation de la caisse de pensions. Le Conseil fédéral attend de l'entreprise ferroviaire qu'elle limite l'endettement net.

Marché des télécoms saturé

Face au marché des services de télécommunication de plus en plus saturé, Swisscom a enregistré un recul des chiffres d'affaires et des résultats dans le secteur de l'activité de base en Suisse. Grâce au contrôle des coûts et à la croissance dans d'autres secteurs, l'entreprise a toutefois pu compenser cette baisse, permettant au chiffre d'affaires net de rester pratiquement stable.

Le Conseil fédéral recommande à Swisscom de "poursuivre ses efforts, de réaliser des potentiels de rendement supplémentaires et d'optimiser ses coûts".

Remédier aux cyberattaques

Quant à Ruag, les objectifs financiers ont été dépassés. Le chiffre d'affaires net de 1858 millions de francs est bien supérieur à celui de 2015 (1744 millions). Le bénéfice est resté pratiquement inchangé. Les dépenses liées à la recherche et au développement ont augmenté de 17%, à 171 millions de francs (9% du chiffre d'affaires net). Le groupe a également pris des mesures face à la cyberattaque dont il a été victime en 2014.

ATS

 Toute l'actu en bref