Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Poste Suisse a annoncé mercredi un bénéfice consolidé de 721 millions de francs pour les neuf premiers mois de son exercice 2011. Il est en repli de 3% ou 20 millions par rapport à la même période de l'année dernière.

Le produit d'exploitation s'est également contracté, à 6,299 milliards de francs contre 6,383 milliards un an plus tôt, et le résultat d'exploitation a baissé de 26 millions de francs sur un an, à 720 millions. La Poste explique la baisse de ses résultats principalement par un recul du chiffre d'affaires réalisé aux guichets.

Pour l'ensemble de l'exercice, La Poste s'attend à un résultat "équivalent" à celui de 2010. Elle avait dégagé l'an dernier un bénéfice consolidé de 910 millions de francs pour des produits d'exploitation de 8,736 milliards.

Marché de la communication à la peine

Les affaires ont évolué de manière sensiblement différente sur les quatre marchés de La Poste. Sur celui de la communication, le résultat d'exploitation s'est monté à 61 millions de francs, contre 91 en 2010.

Les volumes des lettres adressées du service intérieur se sont maintenus. En revanche, les envois commerciaux ont connu un net recul, a indiqué à l'ats la porte-parole Nathalie Salamin. Le recul des opérations réalisées au guichet, qu'il s'agisse de versements ou de dépôts de lettres et de colis, s'est lui poursuivi.

Le marché de la logistique a enregistré une baisse de 7 millions pour s'établir à 103 millions de francs. Celle-ci s'explique principalement par une baisse de 1,4% des volumes de colis et une hausse des dépenses de prévoyance.

PostFinance a le vent en poupe

La Poste poursuit ses bons résultats sur le marché des services financiers avec 464 millions de francs, soit 9 de plus qu'en 2010. Cette hausse est surtout due à une augmentation des fonds des clients.

Enfin, sur le marché des transports publics, CarPostal a inscrit un résultat de 30 millions de francs, soit 4 millions de plus qu'un an auparavant, notamment en raison d'un élargissement de l'offre.

ATS