Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présidente argentine Cristina Kirchner n'avait pas de cancer. Une étude a finalement "écarté la présence de cellules cancérogènes" dans la glande thyroïde après son opération de mercredi.

Mme Kirchner, 58 ans, "a pu se reposer normalement et se trouve dans un état optimal, c'est pourquoi l'équipe médicale a décidé de l'autoriser à quitter l'hôpital", a indiqué son porte-parole.

Conformément au nouveau diagnostic, "l'équipe considère que le traitement chirurgical effectué est suffisant et qu'une administration d'iode radioactif n'est plus nécessaire", a-t-il ajouté.

Convalescence

Mme Kirchner doit effectuer une convalescence de 20 jours au total après l'opération, selon la présidence. Elle est remplacée à la tête de l'Etat, jusqu'au 24 janvier, par son vice-président, Amado Boudou, qui a récemment pris ses fonctions.

L'intervention chirurgicale a été réalisée à peine un mois après la prestation de serment de Cristina Kirchner pour un second mandat de quatre ans.

ATS