Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La première "remontada" du genre depuis 80 ans

La victoire de la Suisse dimanche soir à Lucerne contre la Belgique revêt un caractère historique.

Pour une simple raison: l'équipe nationale n'avait plus gagné un match après avoir été menée par deux buts d'écart depuis... 80 ans. La dernière fois qu'elle avait signé un tel exploit, c'était le 9 juin 1938 au Parc des Princes de Paris lors de son huitième de finale à rejouer - il y a avait eu 1-1 lors du premier match - face à l'Allemagne dans le cadre de la troisième Coupe du monde de l'histoire. Les Allemands avaient marqué à la 8e par Wilhelm Hahnemann et à la 21e sur un malheureux autogoal d'Ernst Lörtscher. Genia Walaschek avait pu réduire le score à la 41e avant le 2-2 d'Alfred Bickel à la 64e et le doublé inscrit en l'espace de trois minutes par André Abegglen (75e et 78e).

Comme le Neuchâtelois disparu trop tôt à l'âge de 35 ans, lequel fut le héros du Parc des Princes pour terrasser une équipe d'Allemagne qui était alors celle de l'Anschluss, Haris Seferovic restera à jamais dans les livres "le" joueur de ce Suisse - Belgique 2018. Auteur de son premier triplé en sélection avec un but du gauche, un but du droit et un but de la tête, le Lucernois savoure une douce revanche. Ce triplé survient, en effet, un an et six jours après qu'il a été remplacé sous les huées du public bâlois à la 86e minute par Breel Embolo lors du barrage retour contre l'Irlande du Nord. Il est vrai que l'attaquant du Benfica avait raté, ce dimanche-là, des "montagnes" devant la cage irlandaise au risque de compromettre la qualification de son équipe pour la Coupe du monde en Russie.

Haris Seferovic est le sixième joueur à avoir inscrit un triplé avec l'équipe de Suisse depuis l'An 2000 après Kubilay Türkyilmaz, Alex Frei, Alexandre Rey, Xherdan Shaqiri et Eren Derdiyok. Le sien est incontestablement le plus beau de tous si l'on s'attarde sur l'enjeu du match et la valeur de l'adversaire. Eren Derdiyok a réussi le sien contre lors du succès 5-3 contre l'Allemagne à Bâle le 25 mai 2012, mais il ne s'agissait que d'une rencontre amicale. Quant à Xherdan Shaqiri, il en a réussi deux, le premier contre la Bulgarie le 6 septembre 2011 dans le cadre du tour préliminaire de l'Euro 2012 et, bien sûr, le 25 juin 2014 à Manaus contre le Honduras (3-0) pour hisser la Suisse en huitième de finale de la Coupe du monde. Mais ce n'était que le Honduras, et non pas l'équipe classée no 1 du classement FIFA avec une cage gardée par le portier du Real Madrid.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.