Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La presse américaine rend un hommage unanime au cofondateur d'Apple et ex-patron charismatique Steve Jobs. Tour à tour, les journaux soulignent les succès accomplis par l'entrepreneur américain, ainsi que son esprit créatif et visionnaire.

La mort de Steve Jobs, décédé mercredi d'un cancer à l'âge de 56 ans, "a laissé sans voix les employés et les fans d'Apple" à travers le monde, écrit le quotidien "Los Angeles Times". Le journal "Chicago Tribune" salue pour sa part celui qui a été "l'un des chefs d'entreprise les plus importants de sa génération".

Le "Wall Street Journal", dont la Une est sobrement titrée "Steven Paul Jobs, 1955-2011", souligne qu'en plus d'être un créateur de génie, le fondateur d'Apple était un homme d'affaires avisé. Steve Jobs a eu le génie de comprendre avant les consommateurs ce dont ils avaient besoin", renchérit de son côté le "Washington Post".

Façonner l'ère information

Le "New York Times" revient quant à lui sur les produits vedettes de la firme à la pomme. De l'ordinateur iMac, à la tablette iPad, en passant par l'iPod ou l'iPhone, le journal rappelle qu'il "a largement contribué à façonner l'ère informatique".

Atteint en 2004 d'une forme rare de cancer du pancréas, Steve Jobs avait également subi une transplantation du foie en 2009. Depuis janvier, il était en congé maladie et avait démissionné de la direction d'Apple le 24 août, cédant les rênes de l'entreprise à son numéro deux Tim Cook.

Dans un garage

Steve Jobs avait fondé Apple à la fin des années 1970 avec son ami Steve Wozniak, dans le garage de la famille Jobs, dans la Silicon Valley. Ils avaient lancé leur premier ordinateur, l'Apple 1, suivi de l'Apple 2 dont l'immense succès a placé l'entreprise parmi les leaders du marché naissant de l'informatique personnelle.

Au milieu des années 1980, Steve Jobs quitte Apple, vend ses actions à l'exception d'une seule, et part fonder la société NeXT. En 1997, Apple rachète NeXT et Steve Jobs fait son retour dans l'entreprise de ses débuts. Il en devient alors directeur général en 2000.

ATS