Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cantons restent attractifs fiscalement malgré la crise financière. La pression fiscale pour les entreprises y est restée globalement stable en 2011. Certains cantons ont même réduit les impôts, relève une étude de BAK Basel Ecomics présentée mardi à Zurich.

Sur les 19 cantons analysés par l'institut bâlois de recherche économique, 16 ont stabilisé ou réduit la pression fiscale pour les entreprises et les employés hautement qualifiés. Seul St-Gall a augmenté les impôts pour les entreprises.

Nidwald en tête

La fiscalité la plus favorable aux entreprises est une nouvelle fois dans le canton de Nidwald avec une charge fiscale (ensemble des impôts) de 10,6%. Grâce à une récente baisse des impôts, Lucerne (10,6%) rejoint Nidwald en tête du classement.

Viennent ensuite Appenzell Rhodes-Intérieures (10,8%), Obwald (11,1%), Schwyz (11,6%) et Zoug (12,8%). Le canton romand le mieux placé est le Valais en 16e position avec une charge fiscale de 19,6% (stable), suivi par Vaud (17e, 19,7%, en hausse).

Les deux cantons présentant la plus forte pression fiscale pour les entreprises sont Bâle-Ville (18e, 20,2%, en baisse) et Genève (19e et dernier, 21,4%, stable). Le Tessin arrive en 13e position avec une charge fiscale de 18,2%, à égalité avec Zurich et Berne.

Vaud en queue

Pour les employés hautement qualifiés, le mieux placé est Zoug avec une charge fiscale de 23,6%, devant Schwyz (23,7%), Obwald (24,4%), Lucerne (25,7%) et Nidwald (26%). Les moins bien classés sont Vaud (19e, 37,2%, en hausse) et Bâle-Campagne (36,5%, stable).

Le Valais se place 15e avec une charge fiscale de 34,1%, avec une tendance à la hausse. Genève est 17e (36,4%, en hausse). Le Tessin se place en 16e position (34,3%) et Berne 14e (33,8%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS