Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les paysans peuvent dire adieu à la prime à la vache. Emboîtant le pas au National, le Conseil des Etats a confirmé mercredi le changement de paradigme dans la politique agricole 2014-17. Une enveloppe de 13,7 milliards de francs pour quatre ans accompagnera les réformes.

Par 26 voix contre 15, la Chambre des cantons a supprimé les subventions par tête de bétail, au grand dam d'une frange conservatrice. A l'avenir, les paiements directs ne dépendront plus du nombre de vaches, mais de la taille de la surface exploitée.

Les paiements attribués en fonction du nombre de bovins ont fait leurs preuves, a plaidé en vain Peter Föhn (UDC/SZ). Mais la majorité ne s'est pas laissée convaincre par des "pseudo-compromis" visant à asseoir le système actuel.

Le remplacement des paiements directs pour les animaux par des contributions plus ciblées est la valeur ajoutée principale de la nouvelle loi sur l'agriculture, a précisé Johann Schneider-Ammann. Et le conseiller fédéral de rappeler les nombreux compromis faits en direction des paysans.

Les exploitants dont le revenu fléchira pourront avoir recours aux nouvelles contributions de transition, avec un coup de pouce supplémentaire pendant les huit premières années. La prime à la vache aurait en revanche cimenté la surproduction de lait, avec des effets négatifs sur l'environnement et le revenu agricole, selon la majorité.

Plus ciblé

De manière générale, le système des paiements directs sera ciblé en fonction des objectifs fixés aux paysans. Il y aura par exemple les contributions à la sécurité de l'approvisionnement, au paysage cultivé ou à la biodiversité. Comme au National, l'offensive de l'UDC contre les paiements au paysage, soupçonnés de subventionner les géraniums, n'a pas fait mouche.

Le Conseil des Etats, qui a adopté la réforme à l'unanimité, a apporté quelques retouches. Par 20 voix contre 17, il a décidé de réduire ou supprimer les contributions au-delà d'un certain revenu ou fortune. La surface de l'exploitation pourrait aussi jouer un rôle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS