Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les détenteurs d'animaux ont le devoir de veiller au bien-être et à la bonne santé de leurs animaux. La vaccination préventive pouvant se révéler nécessaire dans cette optique, la Protection suisse des animaux (PSA) recommande donc d'accepter la loi sur les épizooties, en votation le 25 novembre.

Les épizooties, en plus d'occasionner des milliards de francs de dégâts pour les consommateurs comme dans le cas de la grippe aviaire, de la peste porcine et de la fièvre aphteuse, sont synonymes de détresse et de mort pour des milliers d'animaux, a expliqué jeudi la PSA dans un communiqué. Empêcher les épizooties est donc une mesure dans l'intérêt des bêtes et de leur protection.

"La Confédération, les cantons, les paysans et les vétérinaires ont besoin de la nouvelle loi pour renforcer efficacement la prévention contre les épizooties et maintenir le bon état sanitaire de la détention animale indigène", écrit l'organisation. La nouvelle loi apporte également une protection contre le colportage et le commerce transfrontalier d'animaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS