Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New Delhi est la sixième ville la plus polluée au monde, selon l'OMS (archives).

KEYSTONE/AP/ALTAF QADRI

(sda-ats)

La qualité de l'air de la métropole indienne New Delhi a atteint mercredi un seuil très inquiétant qui met en danger ses habitants, a annoncé la commission de contrôle de la pollution. Des tempêtes de sable venues de l'ouest de l'Inde sont en partie en cause.

L'indice de qualité de l'air a atteint le niveau "grave" de 445 sur une échelle dont le maximum est à 500. Tout indice au-dessus de 100 est considéré comme nocif.

Avec ce seuil de pollution, même des personnes en bonne santé vont être affectées, tandis que les personnes souffrant déjà de maladie vont être sévèrement touchées, peut-on lire sur le site de la commission.

La qualité de l'air s'est détériorée ces dernières années à New Delhi, notamment à cause des émissions de gaz d'échappement des automobiles dans une ville, où les transports publics sont insuffisants et des rejets de gaz à effet de serre provenant des centrales thermiques.

Un rapport accablant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié le mois dernier indiquait que les 14 villes les plus polluées au monde se trouvaient en Inde, avec New Delhi en sixième position.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS