Toute l'actu en bref

La République En Marche d'Emmanuel Macron a le vent en poupe (archives).

KEYSTONE/EPA/CARSTEN KOALL

(sda-ats)

La République En Marche du président français Emmanuel Macron accentue son avance avec 32% (+3) d'intentions de vote pour ses candidats au 1er tour des législatives de juin. Les Républicains et le Front national sont en légère baisse à 19% (-1), selon un sondage.

La formation créée par Emmanuel Macron et alliée au MoDem gagne trois points en une semaine et six en dix jours sur ses principaux concurrents, LR-UDI et FN, qui reculent chacun d'un point en une semaine et de trois en dix jours.

Les candidats de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon recueille 15% d'intentions de vote (+1 en une semaine) au 1er tour, le 11 juin, et ceux du parti socialiste 6% (-1), selon cette enquête diffusée jeudi.

Les candidats écologistes d'EELV et les souverainistes de Debout la France sont crédités de 3% d'intentions de vote, ceux du Parti communiste de 2% et ceux de l'extrême gauche (LO ou NPA) de 1%.

39% pour une cohabitation

Par ailleurs, seules 23% des personnes interrogées souhaitent que la formation créée par le nouveau président "dispose à elle seule de la majorité absolue" à l'assemblée nationale. 39% souhaitent, au contraire, que La République En Marche "ne dispose pas d'une majorité" à l'assemblée "et qu'il y ait une cohabitation".

Enfin, 20% des Français interrogés souhaitent que La République En Marche "dispose d'une majorité relative" et "s'allie avec le centre-gauche pour gouverner". Et 17% qu'elle "dispose d'une majorité relative" et "s'allie avec le centre-droit pour gouverner".

L'enquête a été réalisée en ligne du 15 au 17 mai (avant la présentation du nouveau gouvernement) auprès de 4598 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur est de 0,7 à 1,6 point.

ATS

 Toute l'actu en bref