Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un réseau de surveillance a été établi pour mesurer la radioactivité de l’Aar et du Rhin. Exploité par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), il vise à détecter en dix minutes une augmentation de la radioactivité, notamment en aval des centrales nucléaires.

L'alarme pourra ainsi être donnée dans un laps de temps très bref. "Ce nouveau dispositif permet de combler une lacune de la surveillance de la radioactivité dans l’environnement en Suisse", explique mardi l'OFSP dans un communiqué. C'est l'accident nucléaire de Fukushima (2013) qui a incité le Conseil fédéral à rénover le réseau automatique de contrôle et à l'étendre à la surveillance en continu des eaux de rivière.

"Jusqu’à présent, il n’existait aucun dispositif automatique de mesure de la radioactivité dans les eaux de rivière en Suisse", précise l'OFSP. Désormais, des sondes mesurent la radioactivité dans l'Aar et le Rhin en aval des centrales nucléaires, ainsi qu’à Bâle. Situées à Radelfingen (BE), Hagneck (BE), Aarau, Laufenburg (AG) et Bâle, elles permettront "d’avertir rapidement les fournisseurs d’eaux potables en cas de valeurs élevées".

Les moyennes quotidiennes peuvent être consultées sur la plateforme "Radenviro" de l’OFSP (www.radenviro.ch). Ce nouveau site internet fournit tous les résultats des mesures de la radioactivité effectuées dans des échantillons de l’environnement comme l'air, le sol, l'eau, l’herbe ou le lait.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS