Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La raffinerie de Cressier (NE) a été vendue en mai dernier à Varo Energy pour 30 millions de francs. Le montant ne devrait toutefois que peu profiter aux créanciers affectés par le volet neuchâtelois de la déconfiture de Petroplus, avec un dividende attendu de 10%.

Le détail de la transaction financière ayant conduit au sauvetage du site a été dévoilé lors d'une assemblée de créanciers tenue à Neuchâtel. Celle-ci devait se prononcer sur le concordat par abandon d'actifs de Petroplus Refining Cressier.

Les 30 millions de francs ont permis de régler l'achat de la raffinerie et de ses équipements, soit Petroplus Cressier (qui a encaissé 22 millions), ont révélé samedi les quotidiens "L'Express" et "L'Impartial". La transaction comprenait encore l'oléoduc amenant le pétrole depuis le terminal de Fos-sur-Mer, près de Marseille.

Stocks de pétrole

Un stock de pétrole appartenant à la maison mère Petroplus Marketing, à Zoug, a par ailleurs été acquis pour 34 millions de francs. Cette dernière somme a servi à payer les banques créancières de l'entité zougoise, tombée dans une grave crise de liquidités il y a un an maintenant.

Sur les 64 millions encaissés au total, 12 millions de francs sont finalement allés renflouer l'actif de Petroplus Cressier. Le solde a notamment été destiné au remboursement d'un prêt de 10 millions, versé par la maison mère pour assurer la maintenance après l'arrêt des installations en janvier, dont les salaires des employés.

Modeste dividende

Quant aux créanciers de la raffinerie neuchâteloise, l'une des deux du pays avec celle de Collombey (VS), exploitée elle par Tamoil, ils ont appris vendredi qu'ils toucheraient un dividende de 10% environ. Ce taux équivaut à un montant de quelque 11 millions de francs pour des prétentions reconnues d'environ 100 millions.

En tout, 377 créances ont été produites dans le cadre de la procédure de sursis concordataire. Parmi les prétentions remboursées figurent, à hauteur de 100%, les 2,4 millions de francs avancés par la caisse de chômage pour des salaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS