Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller d'Etat genevois Serge Dal Busco, en charge des Finances, a assuré que "personne ne verra son salaire baisser" dans le cadre de la refonte de la grille salariale de la fonction publique. Baptisé SCORE, ce projet a été transmis au Grand Conseil (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le Conseil d'Etat genevois a bouclé le projet SCORE de refonte du système d'évaluation et de rémunération de l'administration cantonale. Le salaire de 57% des personnes concernées augmentera, surtout dans la santé et le social.

"Personne ne verra son salaire baisser. S'il y a des changements, c'est à la hausse", a souligné mercredi devant les médias le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, en charge des finances, lors de la présentation du projet SCORE (Système, Compétence, Rémunération et Evaluation). De fait, 57% des personnes en poste verront leur salaire augmenter durant une période transitoire de six ans.

La nouvelle grille salariale bénéficiera surtout aux femmes, plus nombreuses dans les métiers de la santé et du social. La revalorisation de certaines fonctions sera aussi favorable à 60% des employés dans le bas et le milieu de l'échelle salariale. En revanche, 35% des plus de 45'000 fonctionnaires verront leur progression salariale temporairement suspendue et 8% ne subiront pas d'effet.

Système obsolète

En vigueur depuis 1974, le système d'évaluation des fonctions de l'Etat de Genève est devenu obsolète. Il établit 2500 fonctions, dont 700 n'existent plus. Sa refonte liste 147 emplois références regroupés en 23 domaines professionnels. Elle remplace les 30 classes salariales par 20 niveaux de salaires et introduit une progression salariale linéaire, au lieu de deux niveaux.

L'objectif est d'avoir un système équitable, cohérent et global, à l'image de ceux mis en place par les cantons de Vaud et de Bâle-Ville ainsi que par les Villes de Lausanne, Neuchâtel et Zurich. Contesté par le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat et du secteur subventionné, le projet doit désormais être étudié par le Grand Conseil. Le gouvernement entend mettre en oeuvre SCORE en 2019.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS