Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Rega a évacué vers l'Allemagne des soldats américains blessés dans les conflits en Irak et en Afghanistan. La garde aérienne suisse de sauvetage assure que ces vols humanitaires ne contredisent pas les principes d'impartialité de la Croix-Rouge et qu'ils ne sont pas financés par les donateurs.

La Rega transporte des blessés avec ou sans uniforme, a indiqué vendredi à l'ats son chef de la communication Sascha Hardegger, confirmant une information publiée jeudi par l'hebdomadaire alémanique "Handelszeitung".

Elle ne fait aucune distinction entre les personnes civiles et les soldats. Pour la fondation indépendante, humanitaire et à but non lucratif, "il y a uniquement des patients", souligne la Rega sur son site Internet.

Douzaine de cas

Outre l'Irak et l'Afghanistan, les soldats provenaient de Djibouti, dans la Corne de l'Afrique. Ils ont été rapatriés sur la base américaine de Ramstein, dans le Land allemand de Rhénanie-Palatinat.

Les membres de forces armées étrangères représentent uniquement une douzaine de cas sur les 691 patients transportés l'an dernier par avion-ambulance, précise le porte-parole de la Rega. Sur ce nombre, 146 ont été rapatriés à l'étranger.

Missions suisses prioritaires

Ces vols sont mandatés contre rétribution financière sur demande de compagnies d'assurances internationales. Ils ne sont pas financés par les donateurs.

Ces missions permettent à la Rega, qui connaît des périodes de pic durant les vacances, de répartir ses capacités sur toute l'année. "Les rapatriements vers la Suisse sont prioritaires", insiste Sascha Hardegger. L'organisation peut aussi améliorer constamment son savoir-faire opérationnel et médical, justifie la garde aérienne suisse de sauvetage.

La Rega est financée à 60% par ses quelque 2,4 millions de donateurs. Le reste provient de missions de sauvetage.

ATS