Navigation

La Rega a effectué 180 vols de secours durant les fêtes de Nöel

Trois quarts des engagements de la Rega autour de Noël ont concerné des adeptes des sports d'hiver (photo symbolique) Rega sda-ats
Ce contenu a été publié le 26 décembre 2017 - 18:41
(Keystone-ATS)

La Rega a effectué 180 secours aériens en quatre jours, du 23 au 26 décembre. Dans trois quarts des cas, elle a dû sauver des adeptes de sports d'hiver. Les hélicoptères ont été le plus fréquemment sollicités à Mollis (GL), aux Grisons et dans l'Oberland bernois.

En Suisse romande, les équipages Rega sont intervenus à plusieurs reprises dans les Alpes vaudoises et sur les crêtes du Jura dans la région de la Dôle, a annoncé l'entreprise mardi. La majorité de ces missions ont été liées à des accidents de sport d’hiver ou à des cas de maladie. Dans la région lémanique, la Rega a aussi effectué quelques transferts inter-hospitaliers.

Cinq patients ont bénéficié de l'autorisation exceptionnelle accordée à la Rega par l'Office fédéral de l'aviation civile. Cette autorisation permet depuis samedi à la société d'effectuer des missions également pendant la nuit et par mauvaises conditions météo depuis les aérodromes militaires d'Emmen (LU) et de Meiringen (BE).

Accident de plongée

Un cas a concerné un homme accidenté lors d'une plongée nocturne. Il a été transféré de Lucerne vers les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), qui disposent du seul caisson hyperbare de Suisse.

La Rega est aussi intervenue à l’étranger pendant ce week-end de Noël. Les avions-ambulance ont rapatrié en vol combiné deux patients de la Thaïlande et deux autres de l’Amérique du Sud. Les vols combinés permettent à un avion-ambulance de la Rega de rapatrier au pays plusieurs patients d’une même région. Une autre personne a été rapatriée par avion de ligne depuis l’Australie, avec un accompagnement par un médecin de la Rega.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article