Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir modernisé ses hélicoptères de montagne fin 2014, la Rega testera dès lundi une route de vol aux instruments dans les Grisons. L'objectif est de pouvoir voler même en cas de visibilité réduite, lorsque le vol à vue n'est pas possible.

"Actuellement, près de 600 patientes et patients par an ne peuvent bénéficier d'une assistance aérienne d'urgence en raison de mauvaises conditions météorologiques", précise la Rega jeudi dans un communiqué. Il peut s'agir de bébés prématurés ou de personnes nécessitant des soins intensifs. Avec le vol aux instruments (IFR), les sauveteurs veulent faire baisser ces chiffres.

Par opposition au vol à vue (VMC-Visual meteorological conditions), le vol IFR (Instrument flight rules) fait appel à la navigation par satellite et aux indications fournies par le contrôle aérien.

La route que testera la Garde aérienne suisse de sauvetage toute la semaine prochaine mène de l'Engadine à l'Hôpital de Coire (GR) en passant au-dessus du col du Julier. Un hélicoptère effectuera 30 à 40 vols entre Samedan et le chef-lieu des Grisons, "au-dessus d'une topographie difficile", pour vérifier si l'itinéraire peut être réalisé avec la précision requise par le vol IFR.

Cette route fait partie d'un réseau de routes IFR (baptisé "Low flight network") que la Rega met en place avec les Forces aériennes suisses et le contrôleur aérien Skyguide. Les couloirs aériens aménagés dans ce cadre permettront de relier les aéroports, les aérodromes et les hôpitaux, explique le communiqué de la Rega.

ATS