Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cham ZG - Mövenpick a pâti l'an passé de la crise économique et du climat morose de consommation. Les activités dans l'hôtellerie et la restauration ont tout particulièrement souffert.
Les ventes du groupe actif dans l'hôtellerie, la restauration et l'alimentation ont reculé en 2009 de près de 8% à 1,333 milliard de francs. Le résultat opérationnel s'est inscrit à 11,3 millions de francs, trois fois moins important qu'en 2008, pour un bénéfice net divisé par près de dix, à 2,9 millions, indique le groupe zougois.
La branche hôtelière (Hotels & Resorts), son secteur-clé, a vu ses ventes se replier de près de 9% à 802,1 millions de francs. Les activités de restauration classiques et sur les aires d'autoroutes (Marché International) ont reculé de 1% à 334,9 millions.
Les ventes de vins sont également en baisse de plus de 13% à 101,6 millions de francs. En revanche, Mövenpick Fine Foods (produits alimentaires du segment supérieur) a fortement progressé, relève Mövenpick sans fournir de détails chiffrés.
Sur l'année 2010, Mövenpick "ne s'attend pas à une amélioration durable des conditions-cadres". Les activités dans l'hôtellerie-restauration resteront difficiles ces prochains mois.
Mövenpick emploie quelque 16'200 personnes dans le monde. Le groupe n'est plus coté à la Bourse suisse depuis 2007. Actuellement, la famille von Finck détient plus de 99% du capital-actions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS