Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre d'étudiants dans les hautes écoles continue de progresser, mais moins vite (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La ruée vers les hautes écoles suisses a quelque peu faibli. Au premier semestre 2017/18, 248'000 étudiants étaient inscrits, soit 3800 de plus que l'année précédente.

Par le passé, la hausse annuelle du nombre d'étudiants oscillait entre presque 5000 (2015) et 10'000 (2010). Au total, les hautes écoles comptaient en 2017/18 un cinquième d'étudiants en plus qu'en 2010/11, selon les dernières données de l'Office fédéral de la statistique.

La progression la plus forte est enregistrée dans les hautes écoles pédagogiques (HEP). Celles-ci ne comptent toutefois que 8% (20'700) de tous les étudiants immatriculés en Suisse.

Les hautes écoles universitaires (HEU) enregistrent une progression de 15% depuis 2010/11, à 150'700 étudiants, ce qui correspond à presque deux tiers du total. Pour les hautes écoles spécialisées, fréquentées par un tiers des étudiants (76'000), la hausse est de 26%.

Femmes et étrangers en hausse

La part des femmes et des étrangers a nettement augmenté parmi les étudiants. Dans les HEU, une courte majorité (51%) sont des femmes. Leur part est de 47% dans les HES et même de 74% dans les HEP.

Le nombre le plus élevé d'étrangers est observé dans les HEU, avec 30% (contre 20% il y a 18 ans, en 2000/01). Au sein des HES, leur part est de 19%, et dans les HEP de 10%. Des 46'000 étudiants immatriculés dans les HEU suisses, presque un quart sont allemands. Les étudiants de France représentent 16%, les Italiens 11% et ceux venus de Chine 4%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS