Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sofia - Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a vivement critiqué les projets européens de libéralisation du marché du gaz, samedi lors d'une visite à Sofia. Il a mis en garde contre des défauts de distribution et une hausse des prix.
"Les propositions de la Commission européenne visant à libéraliser le transport du gaz sont bien intentionnées. Mais il est difficile d'estimer les conséquence de leur mise en oeuvre", a déclaré Vladimir Poutine après une rencontre avec son homologue bulgare Boïko Borissov.
Les nouvelles réglementations que préconise l'Union européenne pour le transport de gaz, qui forceraient les sociétés à séparer leurs activités de production et l'exploitation du réseau, représentent certaines "menaces", a-il poursuivi.
"Les grands acteurs tels que Gazprom et certaines sociétés européennes ne pourraient pas développer de nouveaux projets d'infrastructure gazière et le développement des infrastructures stagnerait". Cela pourrait nuire à la distribution et générer des hausses de prix, a-t-il encore avancé.
Un autre risque est, selon M. Poutine, que les petites sociétés sans expérience dans la production et le transport de gaz fassent grimper les coûts en s'immisçant dans les principaux pipelines de transit. "C'est pourquoi je pense que ces propositions doivent faire l'objet de nouvelles expertises avant d'être mises en oeuvre".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS