Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les spécialistes de la médecine légale ont commencé dimanche à identifier les corps des quatre membres d'équipage tués samedi à Moscou dans le crash à l'atterrissage d'un avion Tupolev. L'accident s'était produit au bord d'une autoroute jouxtant l'aéroport Vnukovo.

Les secouristes ont retrouvé la boîte noire du Tupolev-204 de la compagnie Red Wings appartenant au magnat Alexander Lebedev samedi soir. "L'avion s'est posé dans la bonne zone d'atterrissage mais pour une raison indéterminée n'a pu s'arrêter sur la piste", a indiqué à la télévision Alexander Neradko, directeur de l'Agence fédérale du transport aérien.

Le nombre limité de victimes est seulement dû au fait que l'appareil de 210 sièges était vide, à l'exception de huit membres d'équipages qui revenaient au pays après un vol à destination de la République tchèque.

Une vidéo filmée avec un téléphone et publiée sur l'internet montre de gros morceaux de débris tombant sur l'autoroute et percutant les voitures lancées à pleine vitesse, obligeant leurs conducteurs à s'arrêter. L'avion s'est brisé en trois et a entraîné la fermeture temporaire de l'autoroute de Kiev et de Vnukovo - troisième aéroport de Moscou, où se trouve un terminal dédié au Kremlin.

Une source de sécurité a affirmé que les enquêteurs ont écarté les pistes de conditions météorologiques difficiles et d'une erreur de pilotage, et que des problèmes techniques du Tupolev étaient considérés comme la cause la plus probable.

Le propriétaire de Red Wings, Alexander Lebedev, très critique vis-à-vis du Kremlin et propriétaire des journaux britanniques "Evening Standard" et "The Independent" - a affirmé que l'avion avait récemment fait l'objet d'un contrôle minutieux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS