Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moscou - Les pires feux de forêts dans l'histoire de la Russie moderne ont forcé vendredi les autorités à faire appel aux volontaires, après avoir dû déplacer des missiles et organiser une surveillance des zones à risque nucléaire. Moscou étouffait dans la fumée et la canicule.
Le ministère des Situations d'urgences, qui lutte contre ces feux de forêt sans précédent, a lancé un appel à "toutes les personnes souhaitant apporter leur aide" dans la région de la Russie centrale, a indiqué un porte-parole. Selon le ministère, la situation reste "compliquée" dans les régions de Nijni-Novgorod et de Moscou".
Près de 500 militaires abattaient vendredi la forêt autour du centre nucléaire de Sarov (région de Nijni-Novgorod, 500 km à l'est de Moscou) pour écarter définitivement le risque de propagation du feu, a indiqué un porte-parole.
Les autorités, après avoir dit plusieurs fois qu'il n'y avait aucun risque, ont affirmé en définitive que tous les matériaux radioactifs avaient été évacués du centre au début de la semaine. Le ministère de la Défense a lui aussi annoncé jeudi soir avoir transféré "vers un endroit sûr" des missiles d'un dépôt de la région de Moscou.
Le parquet militaire a reconnu vendredi qu'un incendie avait détruit le 29 juillet une base logistique d'une unité de parachutistes, portant à deux le nombre d'installations de l'armée russe ravagées par les flammes.
Canicule et pollution ont déjà eu de graves conséquences pour la santé publique. Le nombre de décès à Moscou en juillet a augmenté de plus de 50% par rapport au même mois de l'année dernière, avec près de 5000 morts supplémentaires imputables à la canicule, ont indiqué les services de l'état-civil de la capitale.
Le bilan officiel des pertes humaines dans les feux de forêt qui font rage sur des milliers d'hectares dans l'ouest du pays est passé vendredi de 50 à 52 tués. Le chef des services sanitaires russes Guennadi Onichtchenko a fait état vendredi de 78 camps de vacances fermés en Russie à cause de la canicule et de la fumée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS