Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moscou - La Russie va procéder le 21 août au lancement technique de la première centrale nucléaire iranienne. Cette installation fait grincer des dents dans les pays occidentaux qui accusent Téhéran de chercher à se doter de l'arme atomique.
L'Iran a confirmé l'annonce de la mise en route prochainement de la centrale de Bouchehr, dans le sud. L'agence nucléaire russe Rosatom a précisé que le combustible nucléaire serait alors chargé dans le réacteur de la centrale, première étape vers sa mise en service effective.
"A partir de ce moment, Bouchehr sera considérée comme une installation nucléaire", a expliqué le porte-parole de Rosatom Sergueï Novikov. Le chargement des "cassettes avec du combustible" va durer un mois, a précisé un autre porte-parole de Rosatom, Vladislav Botchkov.
"Après trois à quatre mois, le bloc énergétique sera à sa puissance minimale de 1%", a-t-il ajouté. L'agence russe du nucléaire n'a pas précisé quand la centrale serait réellement mise en service et produirait de l'électricité.
La construction de Bouchehr avait été officiellement achevée en février 2009 et la Russie avait ensuite livré le combustible nucléaire nécessaire à son fonctionnement.
L'Iran est sous le coup de sanctions renforcées de l'ONU, la communauté internationale soupçonnant Téhéran de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil.
Les pays occidentaux, Etats-Unis en tête, ont manifesté leur préoccupation quant à la mise en service de la centrale. Elle montre que Téhéran "n'a pas besoin de disposer d'une capacité d'enrichissement" et pose une nouvelle fois la question de sa sincérité, selon la Maison Blanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS