Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les attentats islamistes de Paris déteignent sur le Forum économique mondial (WEF) de Davos, qui débute mercredi. Certains volets du dispositif de sécurité ont été renforcés. Les "terroristes isolés motivés par le djihad" ou leurs émules constituent la menace la plus importante.

Les dangers qui planent sur le sommet sont légèrement supérieurs cette année, a reconnu lundi à Davos le commandant de la police grisonne et responsable de la sécurité du WEF, Walter Schlegel. Mais aucun indice laissant penser à une attaque concrète n'a été relevé, même si des attentats semblables à ceux de Paris restent en théorie possibles.

"Nous sommes bien préparés", affirme le policier. L'engagement des forces de l'ordre a commencé et la situation est jugée calme.

Une vraie forteresse

Davos se transforme en véritable forteresse pendant la période du Forum. Les deux voies d'accès traversant les vallées du Prättigau et du Landwasser sont contrôlées, tandis que quatre aires de sécurité dans la ville ne peuvent être gagnées que sur présentation d'une autorisation. La surveillance s'applique également aux hôtels.

La forte présence des VIP's constitue un défi de taille pour les forces de l'ordre. Quelque 90 personnes bénéficient d'une protection particulière. Au total, 2500 invités sont attendus pour les quatre jours du WEF.

Pas de manifestations

Les forces de l'ordre se réjouissent du fait qu'aucune manifestation n'est annoncée cette année. Une première depuis des années, salue Walter Schlegel.

La sûreté est placée entre les mains de corps de police venant de différents cantons. L'armée offre son soutien, mettant 4500 militaires à disposition, dont 3000 à 3200 pour le service de sécurité, un chiffre stable, précise le commandant des forces armées détachées au WEF, Jean-Marc Halter.

Deux tiers des militaires mobilisés sont chargés d'assurer la sécurité aérienne. La zone à surveiller constitue un rayon de 48 kilomètres autour de Davos, détaille M. Halter. Les hôtes protégés en vertu du droit international sont véhiculés par voie aérienne.

Huit millions

L'aérodrome de Dübendorf, dans le canton de Zurich, remplit un nouveau rôle à l'occasion de cette 45e édition. Pour la première fois, des invités y atterriront à leur arrivée en Suisse.

Niveau coûts, la sécurité devrait représenter un volume semblable à celui des dernières années, soit huit millions de francs. La Confédération prend près de 40 % en charge, le canton des Grisons et le WEF environ 25 % chacun, et la commune de Davos un peu plus de 10 %. Le pic des dépenses date de 2003, avec une ardoise de 13,7 millions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS