Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Los Angeles - Les balles ont encore sifflé aux oreilles de Jack Bauer, l'agent spécial de "24 heures chrono", alors qu'il déjouait un ultime complot. Après huit saisons, la série s'est achevée lundi soir à la télévision américaine.
Cette émission programmée depuis novembre 2001 a connu dès ses débuts des records d'audimat aux Etats-Unis et dans le monde entier, notamment grâce à son format particulier: le scénario de chaque saison se déroule en 24 heures, à raison d'une heure par épisode menée à un rythme haletant. Le succès de ce format original a par la suite servi de tremplin à d'autres séries comme "Lost" ou "Heroes".
"24 heures chrono est bien plus qu'une simple série télévisée: elle a redéfini le genre dramatique", a jugé Peter Rice, patron de la branche divertissement du réseau Fox, qui diffusait la série. Après 192 épisodes, l'increvable Jack Bauer tire sa révérence après avoir sauvé les Etats-Unis de moult complots plus machiavéliques les uns que les autres.
"J'éprouve un sentiment de satisfaction teintée d'amertume. '24 heures chrono' constitue la plus grande expérience de ma carrière jusqu'à présent", avait déclaré Kiefer Sutherland, qui incarne Jack Bauer, au magazine "Variety", après l'annonce de la fin de la série en mars. L'acteur avait ajouté qu'il envisageait avec le producteur de la série Howard Gordon d'adapter la saga sur grand écran.
Mais outre ses records d'audience, "24 heures chrono" avait ses détracteurs, qui estimaient que les méthodes parfois brutales de Jack Bauer pouvaient être assimilées à un éloge du recours à la torture.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS