Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - La situation financière de la classe moyenne "ne s'est guère améliorée" au cours des 20 dernières années, selon un rapport du Bureau d'études de politique du travail et de politique sociale. La classe moyenne représente 60% des ménages suisses.
Sur la base de cette étude, Employés Suisse "demande à ce que la classe moyenne bénéficie davantage du gain de productivité". L'organisation invite également les politiques "à oeuvrer en faveur d'une baisse des impôts et des taxes" pour cette catégorie de la population.
Rémunération équitableLes gains de productivité enregistrés ces dernières années n'ont pas profité à la classe moyenne alors qu'elle contribue à les générer, constate Andreas Vock, membre du comité directeur d'Employés Suisse.
En 2008, elle n'a touché que 55,1% de l'ensemble des revenus bruts, contre 35,2% pour la classe aisée, qui ne représente que 20% de la population. La classe la moins favorisée (20% de la population) en a elle perçu 9,8%.
L'étude de BASS ne permet pas de savoir si la classe moyenne a diminué ces dernières années en Suisse. Markus Schärrer, co-auteur de l'étude, estime toutefois que c'est très probablement le cas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS