Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La situation a continué de se détériorer pour l'industrie des machines au cours des derniers mois. Désormais 36% des entreprises opèrent dans la zone de pertes, révèle une enquête de l'association faîtière Swissmem.

Pas moins de 65% des entreprises helvétiques sont "très négativement" touchées par la force du franc selon un sondage réalisé en octobre, a indiqué mardi l'association de l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM). Elles étaient 54% lors de la précédente enquête en février.

La marche des affaires s'est en outre dégradée au 3e trimestre. Le recul des entrées de commandes s'est accentué à -4,9%. Sur les neuf premiers mois de l'année, les entrées de commandes affichent encore une progression de 6,4%.

La fixation d'un cours plancher de 1,20 franc pour un euro par la Banque nationale suisse (BNS) début septembre a quelque peu soulagé les entreprises. Cependant 72% d'entre elles estiment que ce taux ne suffit pas pour améliorer la situation.

Si le cours de change actuel persiste, des licenciements et des délocalisations sont inévitables, avertit Swissmem. L'association considère que le moment est venu pour la BNS d'engager des mesures supplémentaires pour affaiblir le franc. Elle laisse toutefois à l'institut d'émission la compétence de décider comment aboutir à cet objectif.

ATS