Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un (à droite) a promu sa soeur Kim Yo-Jong (à gauche) au politburo du parti unique (archives).

KEYSTONE/EPA/KCNA

(sda-ats)

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a promu sa soeur, nommée au politburo du parti unique. Il a également chanté les louanges des programmes nucléaire et balistique de son pays, a rapporté dimanche la presse officielle.

Kim Yo-Jong est devenue membre suppléante du bureau politique du comité central du Parti des travailleurs de Corée, l'instance de prise de décision présidée par son frère, selon l'agence officielle KCNA. Cette promotion et des dizaines d'autres ont été annoncées samedi par le numéro un nord-coréen lors d'une réunion du parti.

Elle survient dans un contexte de fortes tensions sur la péninsule en raison des essais nucléaires et des tirs de missiles de la Corée du Nord. Les dirigeants nord-coréens et le président américain se lancent depuis plusieurs semaines des menaces réciproques.

Rôle dans la propagande

Donald Trump a déclaré ce week-end sur Twitter qu'il n'y aurait qu'une "seule chose" qui "marcherait" avec la Corée du Nord, sans préciser outre mesure sa pensée.

Kim Yo-Jong, qui approche la trentaine, s'est montrée à plusieurs reprises au côté de son frère lors d'événements politiques et de "visites d'orientation sur le terrain" au cours desquels le dirigeant prodigue ses conseils techniques dans tous les domaines, industriel, agricole, scolaire, militaire, etc. Elle jouait également un rôle dans le département de la propagande du parti.

Le frère et la soeur sont les enfants de l'ancien dirigeant Kim Jong-Il et de sa troisième compagne, l'ancienne danseuse Ko Yong Hui. La famille Kim règne sur la Corée du Nord depuis sa fondation en 1948.

"Une épée chérie"

Pyongyang développe tambour battant ses programmes militaires malgré de multiples sanctions de l'ONU. Kim Jong-Un a déclaré au parti samedi que le pays affrontait des "épreuves" mais qui n'ont pas entravé sa croissance économique cette année. Il a également promis de poursuivre sur la voie de son programme nucléaire, "une épée chérie" dont la mission est de protéger le pays "des impérialistes" américains, selon KCNA.

Les armes nucléaires de la Corée du Nord, a-t-il dit, offrent une "puissante dissuasion protégeant solidement la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne et dans l'Asie du Nord-Est" face aux "menaces nucléaires des impérialistes américains".

Kim a ajouté que cette situation démontrait la pertinence du "byungjin", la doctrine de développement parallèle des armes nucléaires et de l'économie qu'il a relancée après son accession au pouvoir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS