Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 300 personnes ont été blessées dans l'attentat

KEYSTONE/AP/FARAH ABDI WARSAMEH

(sda-ats)

Au moins 137 personnes - plus de 200 selon certaines sources - ont été tuées dans un attentat samedi dans le centre de Mogadiscio. Paris, Londres, Washington, Ankara et l'Union africaine (UA) ont assuré la Somalie de leur soutien.

Le bilan définitif est encore très incertain. "Nous avons la confirmation de 200 civils tués dans les attentats commis hier", a dit Abdifatah Omar Halane, le porte-parole du maire de Mogadiscio, cité par l'Agence France Presse. "Nous supposons que le bilan est encore plus élevé. De nombreuses personnes sont sans nouvelles de leurs proches", a-t-il ajouté.

"Il est très difficile d'avoir un chiffre précis parce que les cadavres ont été emmenés vers différents centres médicaux, et certains d'entre eux ont été enlevés directement par leurs proches pour être enterrés", a peu avant déclaré à l'AFP un responsable de la police, Ibrahim Mohamed.

Trois jours de deuil

L'explosion s'est produite devant l'hôtel Safari, un établissement populaire dans un quartier commercial très animé, qui n'est d'ordinaire pas fréquenté par des responsables gouvernementaux. Deux heures plus tard environ, un second véhicule a explosé dans le quartier de Medina.

Cet attentat n'a pas encore été revendiqué. Le président somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, a décrété un deuil national de trois jours.

Solidarité internationale

La France, l'Angleterre, les Etats-Unis, l'Union africaine et la Turquie ont rapidement réagi.

"Solidarité avec la Somalie. Soutien à l'Union africaine contre les groupes terroristes islamistes. La France se tient à vos côtés", a écrit le président français Emmanuel Macron sur Twitter.

Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères, a condamné "fortement le lâche attentat de Mogadiscio" dans un communiqué.

"Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts l'attaque terroriste qui a tué et blessé des centaines (de personnes) à Mogadiscio le 14 octobre", selon un communiqué du Département d'Etat.

Aide turque

L'Union africaine, qui entretient en Somalie une force d'environ 22'000 hommes pour soutenir militairement le gouvernement central contre les islamistes shebab liés à Al-Qaïda, a aussi condamné l'attaque .

Enfin, Ankara, qui a réagi en assurant également Mogadiscio de son soutien, a envoyé par avion de l'aide médicale dans la capitale somalienne et va prendre en charge des personnes blessées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS